Combining Math And Art Create A Design latest 2023

You are searching about Combining Math And Art Create A Design, today we will share with you article about Combining Math And Art Create A Design was compiled and edited by our team from many sources on the internet. Hope this article on the topic Combining Math And Art Create A Design is useful to you.

Clip Art Including Royalty Free Backgrounds, Borders And Graphics – A Recent History

Clip Art a été utilisé sous diverses formes depuis le milieu du siècle dernier. Des « illustrateurs ponctuels » ont été embauchés par des publications imprimées, des agences de publicité, etc. dans les années 1930, 1940 et 1950 et dans les années 1980 pour créer des visuels rapides en noir et blanc pour accompagner des publicités, des articles, des forums, des nouvelles et d’autres œuvres littéraires qui avait besoin d’un élément graphique pour aider à attirer le lecteur.

Le moyen le plus ancien et le plus populaire utilisé pour créer des images clipart était la plume et l’encre. Les dessins à la plume et à l’encre ou “Line Art”, ont été créés comme leur nom l’indique, avec un stylo à trempette ou “plume” et un encrier rempli d’encre noire. L’Artiste, appelons-le “Art Guy”, plongeait sa plume dans l’encrier, tapotait le surplus d’encre sur le bord de la bouteille et d’une main ferme, commençait à dessiner son illustration. Un papier de haute qualité avec une finition lisse, qui comprenait parfois du vélin, était et est toujours le choix de la plupart des artistes. Certains artistes ont préféré dessiner d’abord leur sujet avec un crayon pour créer un “modèle” dans lequel appliquer l’encre par-dessus.

Une fois l’illustration terminée, on la laissait sécher toute seule. Pour sécher l’encre plus rapidement, certains artistes ont utilisé “Pounce” qui est une fine poudre saupoudrée avec parcimonie sur l’illustration humide. La poudre Pounce peut être créée en utilisant une variété de matériaux, notamment du sable, de la stéatite, du talc et même du sel finement moulu. Pounce est également utilisé par les calligraphes.

Une fois l’illustration sèche, elle a été confiée à l’opérateur de la caméra Stat et photographiée dans une chambre noire pour créer un film à partir de l’illustration prête à photographier. Des images en noir et blanc ombrées ou “demi-teintes” pourraient être créées à partir de l’art entièrement noir en utilisant divers filtres de motifs de points, puis transférées sur papier. En utilisant ce processus, des copies infinies de l’œuvre d’art originale pourraient être créées, un peu comme les photocopieuses électroniques inventées plusieurs décennies plus tard. Les copies papier ont ensuite été découpées et “coupées à la taille” en préparation du processus de publication, puis “Art Guy” s’est dirigé vers la salle de production pour faire son truc cool de “mise en page” !

Des “mises en page” ont été créées en combinant du texte et des images de manière agréable et en collant les divers objets sur du papier ligné. Les règles ont aidé l’artiste de production à aligner les images à la fois horizontalement et verticalement. Imprimées à l’encre bleue, les règles ne pouvaient pas être photographiées, rendant ainsi les règles invisibles dans la publication imprimée finale. Le collage du texte et des images sur le papier ligné a été réalisé en utilisant une variété de méthodes. Les colles domestiques étaient un choix courant, mais dans les années 1940, la cire d’abeille est devenue populaire. Des machines à cire électroniques ont été branchées à une prise et autorisées à se réchauffer. Des blocs de cire d’abeille ont été insérés dans un réservoir de réchauffement à l’intérieur de la machine et la chaleur du réservoir a fait fondre la cire en liquide. Un mécanisme sur le dessus de la machine permettait à l’utilisateur d’introduire le trombone à une extrémité “sec” puis de récupérer l’art de l’autre extrémité “ciré”. La machine ne cirait qu’un côté du papier, permettant à l’utilisateur de fixer l’image sur le papier de mise en page à l’aide d’un outil de brunissage et d’un rouleau en caoutchouc. Le texte a été appliqué en utilisant le même processus. La mise en page terminée a ensuite été emmenée dans la chambre noire où elle a été tournée avec une caméra et un négatif de film créé. Un court processus plus tard et le film négatif est devenu une plaque “positive” prête pour l’impression offset.

Au fur et à mesure que l’industrie de la publication progressait, les artistes graphiques et les graphistes constataient qu’il était plus facile de réutiliser les images préexistantes qu’ils avaient déjà prises et préparées pour la publication de la semaine précédente. Ainsi, plutôt que de dessiner les mêmes illustrations encore et encore, ils ont recyclé l’ancien dessin au trait… et le tour est joué ! Production Clip Art est né et malheureusement “Art Guy” était sans emploi !

Rapidement, les bibliothèques de la Maison de publication se sont remplies de milliers et de milliers d’images coupées. Au cours des décennies suivantes, des stocks d’images ont commencé à envahir les départements d’art partout. Puis, heureusement au début des années 1980, les ordinateurs personnels et « l’ère numérique » ont sauvé l’industrie. Maintenant, en utilisant une invention futuriste appelée “scanner”, une image de clip imprimée peut être placée sur un plateau de numérisation et convertie en X et O numériques et stockée sur le disque dur d’un ordinateur pour une référence facile ! Pour quelqu’un qui n’est pas familier avec l’industrie, cela ne ressemble pas à une avancée historique passionnante, mais en parlant personnellement à la fois du côté de l’opérateur de la chambre noire et en tant qu’illustrateur chevronné ou “Art Guy” qui s’est fait les dents dans la publicité l’industrie au début des années 80, les scanners étaient un don de Dieu ! Numériser des images est en fait devenu un travail à plein temps dans certaines entreprises, et pow ! Juste comme ça, “Art Guy” est devenu “Scanner Man!”

Bientôt, tout le monde utilisait des images clipart et, malheureusement, les illustrateurs ponctuels et les artistes indépendants (comme moi), qui bénéficiaient auparavant d’un énorme marché de niche, sont devenus obsolètes. Des centaines de maisons d’édition et de sociétés de services numériques ont sauté dans le train des cliparts numériques (et imprimés). Avec un peu de chance, beaucoup de ces illustrateurs ponctuels au chômage dont je viens de parler ont trouvé un nouveau créneau, à condition de prendre le nouveau support informatique sous leur aile. Si vous étiez prêt à abandonner votre stylo et votre encrier et à les échanger contre un ordinateur personnel, vous aviez de bonnes chances de sauver votre gagne-pain. Sinon, vous avez suivi le chemin des dinosaures.

Au fil des années, l’ensemble du processus est devenu moins “pratique” et plus axé sur la production. Laissez-moi expliquer. La première étape de la création d’art numérique ressemblerait à ceci. Un artiste dessinerait une image en utilisant uniquement de l’encre noire. Il (ou elle) prendrait alors l’image et la poserait face vers le bas sur un scanner. À l’aide d’un logiciel de numérisation, l’artiste choisirait des paramètres spécifiques, notamment la résolution, l’échelle, etc., puis « scannerait » l’image, créant ainsi un fichier au format numérique. L’artiste pouvait choisir le format de fichier qui répondait le mieux à ses besoins pour produire le produit final. Les formats de fichier les plus courants pour le dessin au trait à l’époque étaient.bmp (bitmap) ou.pic (abréviation du format PICtor). Au fur et à mesure que les photos numérisées sont devenues plus populaires en tant qu’images clipart, les formats de fichiers tels que.tiff (Tagged Image File Format) et.jpg (ou.jpeg) sont devenus plus populaires. Bientôt, le World Wide Web a vu le jour, créant ainsi un énorme besoin de fichiers de résolution plus petite qui se téléchargeaient plus rapidement et, par conséquent, les fichiers .gif (Graphics Interface Format) et .jpg sont devenus la norme pour ce support. Les deux formats de fichiers étaient considérés comme des fichiers raster, ou plutôt des fichiers basés sur une structure de données matricielle, et la résolution pouvait être réduite à 72 dpi (points par pouce) et apparaître toujours propre et nette par l’internaute. Et oui, maintenant “Scanner Man” reçoit un nouveau titre de poste et devient désormais “Production Guy!”

Au fil des années, les fichiers vectoriels (ou fichiers basés sur des expressions mathématiques) dont le format de fichier populaire.eps (abréviation de Encapsulated PostScript) sont devenus le format le plus largement utilisé par les imprimeurs et les maisons d’édition en raison du fait que les fichiers.eps pouvaient être agrandie ou réduite sans perdre en résolution ou en “netteté” de l’image. Toute l’industrie a pris un virage à gauche. À ce jour, les fichiers .eps sont toujours le format d’image clipart standard de l’industrie.

Voyons un instant comment un fichier.eps est créé. Tout comme la création d’un fichier .jpg ou .tiff comme décrit précédemment, le dessin au trait “copie papier” est numérisé à l’aide d’un logiciel de numérisation, mais au lieu de créer un fichier avec une résolution “moyenne” d’environ 150 dpi, l’artiste choisit la résolution la plus optimale. possible. L’astuce consiste à créer un fichier raster haute résolution qui n’occupe pas tout l’espace restant sur votre disque dur ! Plus le fichier est volumineux, plus il y a d’informations sur les données, meilleure est la qualité. Voici pourquoi plus d’informations sont essentielles. Une fois le fichier raster créé, l’artiste importe ensuite ce fichier raster (matrice de points), créé avec des points, et l’importe dans un programme de conversion de fichiers vectoriels qui transforme ce fichier en vecteurs propres et nets. Bam ! Un autre travail “pas si créatif” confié à “Production Guy!” Bientôt, dans les plus grandes agences de publicité et maisons de publication, les artistes qui étaient autrefois embauchés pour dessiner des images originales, passaient la majeure partie de leur journée à convertir des catalogues d’images imprimées sur papier en fichiers vectoriels numériques pour les geeks de l’informatique du département artistique ! Au début, le processus de conversion de quelques images numérisées en vecteurs pouvait prendre plusieurs heures. Désormais, la plupart des logiciels graphiques standard de l’industrie disposent d’outils de conversion vectorielle “intégrés” et l’ensemble du processus peut être exécuté en quelques minutes, voire secondes. Voilà pour le travail de “Production Guy”. Avec l’avènement du nouveau logiciel de conception graphique, sa position est également devenue obsolète.

Mais, ne vous sentez pas mal pour “Production Guy”, au cours des dernières années, ceux qui travaillent dans les domaines créatifs en ont assez de voir le “même vieux, le même vieux” et “Production Guy” a bouclé la boucle. Après avoir joué tous les rôles dont nous avons discuté précédemment, l’ancien “Art Guy” (moi) et d’autres artistes indépendants profitent d’une sorte de renaissance et de plus grandes entreprises à la recherche d’illustrations branchées et à la pointe de la technologie nous remettent au travail ! Mais ne vous inquiétez pas, les anciennes images clipart “éprouvées et vraies” ont leur place sur le marché des images clipart “libres de droits”. Discutons ensuite du terme “libre de droits”.

Au fur et à mesure que les sociétés de création d’images clipart et les maisons de polices se développaient, elles ont constaté que certaines images et polices se vendaient toujours mieux que d’autres. Bien sûr, la première pensée qui vient à tout véritable homme d’affaires ou entrepreneur est : “Comment puis-je gagner de l’argent avec ces images” premium “?” La réponse bien sûr est de facturer un prix « premium » pour les images qui se vendent mieux que les autres. Le reste des images “stock clip art” est devenu un tremplin pour vendre les fichiers de la galerie premium. Des primes ont été placées sur des images clipart qui avaient plus de détails, consistaient en un sujet plus intéressant ou étaient simplement plus uniques et se démarquaient du reste du pack. Les fichiers d’arrière-plan, de cadre ou de bordure volumineux avec plus de détails étaient plus chers que les illustrations ponctuelles plus petites. Les illustrations de stock spécifiques aux fêtes avec des thèmes tels que Noël, Halloween, Thanksgiving et Pâques, ainsi que les illustrations générant une demande ou un intérêt plus élevé, étaient tarifées au-dessus des images quotidiennes plus courantes. En un mot, les sociétés d’illustrations ont créé leur propre “demande du marché” pour littéralement n’importe quelle image ou ensemble d’images qu’elles ont choisies. Pendant un certain temps, ce “schéma” a fonctionné, et à ce jour à un niveau moindre, il fonctionne toujours. Ceux qui ont de l’argent pourront toujours se permettre de payer une prime. Mais qu’en est-il du “petit gars” qui n’a pas les moyens de payer les primes ? L’odeur de “révolution” était dans l’air !

Avec le krach de l’économie américaine peu après le 11 septembre, les grandes maisons d’art clip qui comptaient sur les primes coûteuses qui avaient profité de leur clientèle fidèle pendant des années auparavant, ont pris une raclée sur le marché et, par conséquent, des images clip plus petites. des entreprises ont commencé à se développer. Les anciens illustrateurs ponctuels comme moi, qui avaient sauvegardé leurs galeries sur des galeries de vieilles images clipart poussiéreuses, ont eu l’idée de donner aux plus grandes entreprises de clip art une certaine concurrence en offrant des images “libres de droits”, ou des images SANS PREMIUM ! Devine quoi? Ça a marché! Les images et les collections libres de droits sont devenues la norme (à nouveau). Les directeurs artistiques et les graphistes qui se sont autrefois prosternés devant les énormes agences d’art clip art se sont réveillés et ont senti le café se préparer ! Il était temps pour un changement dans l’industrie et le changement était venu. Vous n’étiez plus obligé d’utiliser les mêmes images de « plaque chauffante » proposées par peut-être cinq ou six sociétés d’art géantes. Le monde du clip art s’ouvrait aux artistes rebelles avec leurs créations clip art plus petites et infiniment plus uniques et la révolution était enfin arrivée !

Maintenant “Art Guy” est de retour dans les affaires, faisant ce qu’il aime le plus… DESSINER ! Peut-être a-t-il échangé sa plume et son encrier contre un ordinateur personnel et une souris ou une tablette graphique, mais il est heureux et content une fois de plus… et MOI AUSSI !!!

Video about Combining Math And Art Create A Design

You can see more content about Combining Math And Art Create A Design on our youtube channel: Click Here

Question about Combining Math And Art Create A Design

If you have any questions about Combining Math And Art Create A Design, please let us know, all your questions or suggestions will help us improve in the following articles!

The article Combining Math And Art Create A Design was compiled by me and my team from many sources. If you find the article Combining Math And Art Create A Design helpful to you, please support the team Like or Share!

Rate Articles Combining Math And Art Create A Design

Rate: 4-5 stars
Ratings: 8725
Views: 13584841

Search keywords Combining Math And Art Create A Design

Combining Math And Art Create A Design
way Combining Math And Art Create A Design
tutorial Combining Math And Art Create A Design
Combining Math And Art Create A Design free
#Clip #Art #Including #Royalty #Free #Backgrounds #Borders #Graphics #History

Source: https://ezinearticles.com/?Clip-Art-Including-Royalty-Free-Backgrounds,-Borders-And-Graphics—A-Recent-History&id=7396776

Related Posts

default-image-feature

Colleges With The Best Math Programs latest 2023

You are searching about Colleges With The Best Math Programs, today we will share with you article about Colleges With The Best Math Programs was compiled and…

default-image-feature

Colleges With Good Math And Science Programs latest 2023

You are searching about Colleges With Good Math And Science Programs, today we will share with you article about Colleges With Good Math And Science Programs was…

default-image-feature

Colleges To Become A Math Teacher latest 2023

You are searching about Colleges To Become A Math Teacher, today we will share with you article about Colleges To Become A Math Teacher was compiled and…

default-image-feature

Colleges That Only Require 3 Years Of Math latest 2023

You are searching about Colleges That Only Require 3 Years Of Math, today we will share with you article about Colleges That Only Require 3 Years Of…

default-image-feature

Colleges That Don T Require 4 Years Of Math latest 2023

You are searching about Colleges That Don T Require 4 Years Of Math, today we will share with you article about Colleges That Don T Require 4…

default-image-feature

College Math Placement Test Practice Questions latest 2023

You are searching about College Math Placement Test Practice Questions, today we will share with you article about College Math Placement Test Practice Questions was compiled and…